1- Manger dans les châteaux et les manoirs de l’Ouest à la fin du Moyen Age

 

Conférencier :

Marie Casset est historienne, spécialiste de l'histoire médiévale, Maître de conférences honoraire, écrivaine.

 

 

 Résumé :

 

A LA TABLE DES CHATEAUX ET DES MANOIRS DANS LA FRANCE DE L’OUEST

 

A LA FIN DU MOYEN AGE

 

La vision ancienne de l’alimentation médiévale reposait essentiellement sur les sources écrites : régimes de santé/tacuinum sanitatis, livres de grands cuisiniers des XIVe-XVe siècles (« Viandier » de Guillaume Tirel, « Mesnagier de Paris », « Du fait de cuisine » par Maître Chiquart), sur les injonctions de l’Eglise (aliments impurs, 130/160 jours de jeûne par an).

 

Les comptes journaliers seigneuriaux (Hambye en 1407-1408) et princiers (duc Jean IV en 1379) tenus par les intendants/receveurs font approcher au plus près l’approvisionnement des maisons nobles, l’abondance et la richesse, la saisonnalité des consommations (huîtres et porc en hiver, oiseaux migrateurs ….) et leur caractère régional voire familial (beurre et/ou fromage), la convocation de l’exceptionnel sur les tables (épices, fruits secs ou confits, vins).

 

De nouvelles pratiques archéologiques complètent, nuancent les informations fournies par la documentation traditionnelle. On peut évaluer avec nuances la consommation de fruits (pommes, poires, châtaignes) et de légumes (pois, fèves, poireaux …), l’utilisation de plantes aromatiques locales, l’introduction de nouvelles espèces végétales (groseilliers, abricotiers).

 

Les ossements animaux comptés, pesés, identifiés, mesurés (archéozoologie) révèlent l’état des individus consommés, les modalités d’élevage et l’introduction dans l’hexagone de nouvelles espèces (carpe, lapin). La conjugaison de ces informations avec celles des comptes débouche sur une appréciation de plus en plus fine des quantités consommées, de l’évolution des goûts, de la place plus ou moins importante de certaines espèces (oiseaux sauvages, gros gibier, poissons de mer, jeunes animaux)

 

Nous sortirons de la caricature exagérée d’une noblesse du Moyen Age qui ne penserait qu’à s’empiffrer alors que les travaux récents sur l’alimentation médiévale nous entraînent dans une appréciation modérée et subtile.

 

 



2-les trois vies d'une Lorientaise Lianne de Pougy - 1869-1950


Conférencier :

Yvonnic Danard - Président honoraire de la Société Polymathique du Morbihan

 Résumé :

 LES TROIS VIES D'UNE LORIENTAISE-LIANE DE POUGY1869 – 1950

 

Le 2 juillet 1869, Marie Anne Chassaigne, dont les parents habitent Lorient, vient au monde à La Flèche, au hasard d'un voyage de sa mère.

Après de bonnes études à Sainte-Anne d'Auray, elle se marie à Lorient en 1886 avec un officier de marine, Armand Pourpe (1862 -1892) ; un fils, Marc naît au couple en 1887, puis le ménage s'installe à Marseille. L'ambiance est déplorable, elle prend un amant, le mari la surprend et la blesse d'un coup de revolver ; c'est le divorce.

Marie-Anne s'installe à Paris et débute une vie de courtisane de haut vol, sous le nom de Liane de Pougy ; elle est intelligente, très belle et élégante ; elle a un gros succès et plume allégrement les hommes riches en France et à l'étranger.

En 1909, elle rencontre le prince roumain Georges Ghika, qui l'épouse en 1910. Elle reste fidèle à son mari et n'a plus d'amants, par contre, lesbienne, elle a de nombreuses maîtresses.

La princesse et son mari mènent une vie de riches oisifs, en particuler à Paris et à Roscoff. Elle est également écrivain et publie huit romans qui auront un gros succès. Malheureusement, son fils Marc Pourpe, aviateur, meurt au début de la Grande Guerre. Une rue de Lorient porte encore son nom.

Un peu avant la Seconde Guerre mondiale, le couple s'installe en Suisse. La princesse y rencontre un père dominicain qu'elle connaissait auparavant, et retrouve la foi ; elle devient tertiaire de Saint-Dominique.

Le prince Ghika meurt en avril 1945, et Liane le 26 décembre 1950 à Lausanne.

Elle aura eu trois vies très différentes : courtisane, princesse et enfin religieuse.

 

 

 

 



3- La Bretagne et le pèlerinage de Compostelle, du Moyen Age à nos jours


Conférencier :

Patrick Huchet  - Journaliste, poète ; après des études d’histoire se tourne vers la recherche historique, écrivain. Il est l'auteur de nombreux ouvrages parus aux éditions Ouest- France (dont Sur les Chemins de Compostelle) et s'attache, depuis plusieurs années, à mette en valeur l'exceptionnel patrimoine, souvent méconnu, du terroir breton.

Résumé :

A l'aide d'un montage audio-visuel, je détaillerai et commenterai les pèlerinages par voie de terre et de mer, au Moyen Age (XIe-XVe), aux Temps Modernes (XVIe et XVIIe) et à l'époque contemporaine (1960-2010). La partie la plus importante concerne les pèlerinages terrestres et maritimes au Moyen Age, qui vit l'âge d'or du "sainct voïatge" à Santiago de Compostela.



4 -l'année 1918 - quel sens donner à la victoire ?


Conférencier :

Michel David, historien

 Résumé :

  Après une année 1917 marquée par des revers et une crise du moral, l’année 1918, malgré l’arrivée des Américains, ne s’annonce pas pour les pays de l’Entente sous les meilleurs auspices. De fait, les offensives lancées par les armées allemandes durant le printemps percent le front et amènent l’adversaire à une soixantaine de kilomètres de Paris. Or, en quelques semaines, les Alliés reprennent l’ascendant, font reculer l’adversaire et le contraignent finalement à  demander l’armistice .Quels sont donc les facteurs qui ont pu conduire à un tel renversement de situation ? Comment les vainqueurs envisagent-ils le retour à la paix et quel bilan global peut-on tirer de cette Première guerre mondiale dont les conséquences ont tant marqué l’Europe et le monde ? Telles sont les questions auxquelles cette conférence doit apporter des réponses qui permettront de mieux comprendre l’évolution de notre monde.



5- La Révolution bolchevique et les premières années de l'Union soviétique 1917-1925


Conférencier :

François Ars, Historien -professeur en université, docteur en histoire spécialisé en sciences politiques et sciences historiques.

Résumé :

Les premières années du XXe siècle furent marquées en Russie par de nombreuses agitations qui débouchèrent sur une première révolution en 1905. Fragilisée par ses soubresauts ainsi que des  problèmes économiques et sociaux, la monarchie russe ne résista pas aux difficultés liées à la Grande guerre et fut renversée par une double révolution en février 1917 (Menchevicks) et surtout octobre 1917 (bolchevicks). Commença alors une longue guerre civile qui a  permis aux bolchevicks de s’imposer et d’instaurer un nouveau modèle politique, le communisme et la dictature du prolétariat. La Russie devint l’URSS en 1922 dirigé dans un premier temps par Lénine puis rapidement par Staline qui s’imposa comme l’Homme fort du nouveau système.



6 -L'acropole d' Athènes, sommet de l'art grec


Conférencier :

Pierre-Marie Sallé est enseignant- chercheur et guide-conférencier.

Diplômé de l'histoire de l'art et de l'école du Louvre.

 Doctorant en histoire de l'art moderne et histoire des religions à l'Ecole pratique des hautes études, il prépare actuellement une thèse sur "les abbatiales de la congrégation monastique bénédictine de Saint-Maur.

 Chargé d'études et de recherche à l'INHA depuis octobre 2015,

 Domaine de recherche : histoire de l'art, du patrimoine et des religions XVIIe-XVIIIe siècles.

Résumé :

On a employé le terme de "miracle grec" pour qualifier l'extraordinaire synthèse de civilisation qui se réalise à Athènes au Ve siècle avant Jésus-Christ : alors que se met en place le prototype de la démocratie en politique, qu'émergent les fondements de la philosophie occidentale, les réalisations artistiques de l'acropole sous la houlette du génial sculpteur Phidias portent à leur sommet le classicisme de l'art antique sur les frises du Parthénon.



7 -Promenade dans les jardins anglais


Conférencier :

Pierre-Marie Sallé est enseignant- chercheur et guide-conférencier.

Diplômé de l'histoire de l'art et de l'école du Louvre.

 Doctorant en histoire de l'art moderne et histoire des religions à l'Ecole pratique des hautes études, il prépare actuellement une thèse sur "les abbatiales de la congrégation monastique bénédictine de Saint-Maur.

 Chargé d'études et de recherche à l'INHA depuis octobre 2015,

 Domaine de recherche : histoire de l'art, du patrimoine et des religions XVIIe-XVIIIe siècles.

Résumé :

On a coutume de distinguer deux grands styles de jardins en Europe à la période moderne : le jardin dit "à la française" et celui dit "à l'anglaise" : en retournant aux sources de l'art du jardin tel qu'il se développe en Angleterre au XVIIIe siècle, c'est tout un monde nouveau, parcouru de références politiques, scientifiques, littéraires... qui apparaît dans les domaines de campagne de la nouvelle puissance parlementaire issue de la "Glorious Revolution".



8 -L'exploration de Saturne par la mission "Cassini-Huygens"


Conférencier :
Thomas Appéré
Astronome - Enseignant en Physique-Chimie au lycée St Paul à Vannes, Thomas Appéré est titulaire d'un doctorat en Planétologie et d'un diplôme d'ingénieur physicien. Ses compétences couvrent un large spectre, de la diffusion des connaissances et des savoir-faire au traitement et à l'analyse d'images hyper-spectrales.

Résumé :

La mission internationale Cassini-Huygens s'est achevé le 15 septembre 2017 après 13 ans d'exploration du système de Saturne. La sonde Cassini a plongé irrémédiablement dans les nuages de la planète aux anneaux afin d'obtenir des données inédites et pour protéger les lunes Titan et Encelade de toute contamination. La mission Cassini-Huygens a en effet révélé tout le potentiel astrobiologique de ces deux lunes, qui possèderaient un océan d'eau liquide global sous une épaisse croûte glacée. Nous dresserons un bilan des principales découvertes de cette fantastique mission, depuis les lacs de méthane sur Titan aux geysers d'Encelade en passant par les anneaux de Saturne

 

 

 



9 -La guitare espagnole


Conférencier :

Bien que s'étant spécialisé dans les musiques électroniques et raves, Guillaume Kosmicki, musicologue, est tout aussi passionné et passionnant dans le domaine de la musique classique, l'opéra, les musiques savantes du XXième ou le jazz. Tout en étant chargé de cours à l'université de Metz, conférencier, ..., Guillaume Kosmicki est aussi guitariste, violoniste, chanteur, ... et  a publié 4 livres sur des sujets de musiques électroniques, musiques savantes, ...


Résumé :

Cette conférence propose un parcours de l’histoire de la musique espagnole depuis le Moyen-Âge jusqu’au XXe siècle au travers de la guitare, son évolution et son répertoire.



10 - La bataille d'Alger (1957) ou l'état d'urgence dépassé

Réservée aux Adhérents

 


Conférencier :

Michel David - historien

Résumé :